data-ad-format="auto">
ovule mycose

Savez-vous que 3 femmes sur 4 souffriront de mycose vaginale au moins une fois dans leur vie ? Très douloureuses, les mycoses vaginales sont dues à un champignon (le candida albicans dans 80 % des cas) et procurent une sensation de brulure, picotement et démangeaisons très inconfortables. Une mycose pousse souvent les femmes mal informées sur les traitements à consulter un médecin en urgence. Pourtant quelques gestes simples peuvent limiter les mycoses vaginales et certaines règles hygiénodiététiques permettent d’éviter leur apparition et surtout leur récidive.

Quel traitement pour les mycoses vaginales ?

Pour soulager rapidement une mycose, il est important de commencer le traitement le plus vite possible. Vous trouverez en pharmacie des médicaments en vente libre pour le traitement local comme les ovules antifongiques ou les crèmes. L’ovule vaginal est le traitement le plus simple et le plus efficace en vente libre. Les ovules sont à introduire dans le vagin de préférence le soir. Vous pouvez utiliser les ovules contre la mycose y compris pendant vos règles. Le traitement est de courte durée (généralement 3 jours) en unidose ou en 3 doses à introduire chaque soir. Très efficaces, les ovules peuvent être complémentés d’une crème ou une lotion à appliquer sur les lèvres vaginales ou les muqueuses externes pour limiter les démangeaisons. S’il n’y a pas d’amélioration, si votre mycose est accompagnée de fièvre, que vous êtes enceinte ou que vous allaitez nous vous conseillons d’aller voir un médecin ! Il est également recommandé d’éviter les rapports sexuels (même protégés, car les ovules altèrent le latex) durant toute la durée de la mycose pour éviter les risques de contagion.

En finir avec la mycose vaginale

Pour éviter l’apparition ou la récidive de la mycose vaginale, suivez ces quelques règles d’hygiène et de diététiques :

  • Bien vous essuyer après être allée aux w.c. de la vulve vers l’anus et jamais l’inverse !
  • Préférez-les sous vêtements en coton
  • Évitez de porter des protège-slips en permanence et changez-les plusieurs fois par jour
  • Utilisez des tampons hygiéniques enrichis en lactobacilles
  • Évitez de manger trop sucré
  • Changez régulièrement les protections hygiéniques au moment de vos règles
  • Utilisez de manière quotidienne un savon intime adapté à la flore vaginale